lettres des Volontaires mars 2011

Fidèlement les Volontaires nous envoient des nouvelles de Flores et de leur pays.

Source d’information, témoignage de leur engagement dans leur travail au service des plus démunis, ces lettres tissent le lien d’eux à nous, d’un monde à l’autre.

Amitiés à tous, avec une pensée toute particulière pour Teresita qui travaille courageusement à la rééducation de son genou.

Très chers amis, mois après mois c’est un plaisir de nous ne retrouver grâce à ce moyen. Dans le pays, nous sommes proches d’une consultation populaire qui a pour objectif de réformer certains points faibles de la constitution, et voilà qu’ont surgi ceux qui font campagne pour le oui et d’autres pour le non. C’est très dur pour le gouvernement de faire face à l’opposition de droite. 

 Felipa, une des vieilles personnes assistées par la Mission, vient de mourir. Nous sommes allés voir quand nous avons su qu’elle était décédée et nous l’avons trouvée couchée dans un coin d’une maison abandonnée, sans porte, seulement accompagnée d’une bougie allumée. C’est douloureux de dire que même à l’état de cadavre, elle portait avec elle la solitude. Mais nous sommes sûrs que maintenant elle connaît la paix et la compagnie éternelle. A ceux qui restent, nous continuons à porter assistance d’aussi près que possible. 

Le travail en collaboration avec le collège à distance, dans la section informatique, marche bien, avec 75 élèves entre 13 et 16 ans, qui ne peuvent pas se rendre à Riobamba. C’est une grande aide pour les familles, en majorité pauvres. 

Quelle tragédie pour nos frères du Japon, jusque sur nos côtes, on a ressenti (le séisme), bien que ce soit en petit, mais nous non plus ne sommes pas à l’abri de semblables tragédies. 

Le temps en altitude est tel, que tout le monde dit que jamais on n’a vu un temps pareil, une semaine de gelées a ravagé presque toutes les cultures, surtout le maïs qui a été complètement détruit. Tandis qu’à Manabi et Loja sévit une sécheresse terrible. 

Merci pour l’amour inconditionnel de chacun de vous. Nous vous embrassons sincèrement. 

Les Volontaires

TRADUIT DE :

Muy buenos amigos, mes tras mes es un gusto de reencontrarnos mediante este medio. En el país estamos cerca de una consulta popular con el objetivo de reformar algunos puntos flojos en la constitución, mientras que han surgido los que hacen campaña por el si y otros por el no. Es muy duro para el gobierno enfrentar a la derecha opositora. 

Felipa, una de las ancianitas asistida por la Misión, acaba de fallecer. Hemos ido a ver cuando enteramos que murió y encontramos acostada en un rincón de una casa abandonada, sin puerta solo acompañada por una vela encendida. Es doloroso decir que hasta siendo cadáver llevaba consigo la soledad. Pero estamos seguros que ahora goza de la paz y compañía eterna. A los que restan seguimos asistiendo lo mas cerca posible.  El trabajo conjunto con el colegio a distancia, en la sección informática marcha bien, con 75 alumnos de entre 13 y 16 años, que no pueden trasladar a Riobamba. Es una gran ayuda para las familias pobres en su mayoría. 

Que tragedia para los hermanos de Japón, hasta en nuestras costas se sintieron aunque en pequeño, pero tampoco estamos libres de tragedias similares. 

El tiempo en las alturas está tan, que todo el mundo dice que nunca han visto este tiempo, una semana de heladas ha arrasado casi todo los cultivos, principalmente el maíz está todo quemado. Mientras en Manabí y Loja azota una sequian terrible.  Gracias por el amor incondicional de cada uno de ustedes, abrazos sinceros. 

Los Voluntarios

 

partageonslaventure |
LE VIEUX MOULIN MORZINE |
Les Fermes Musées du Pays H... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | La pompe publique de BAILEUX
| emdars
| aide-soutien-développement