Etat des lieux et Projets

…..  Le Présent 

fl0000203.jpg                 La santé 

  • Les dispensaires Depuis la mise en place  par l’Etat d’une aide médicale gratuite ( hors médicaments !!!) le nombre de patients a diminué dans les consultations du lundi aux dispensaires , surtout celui de Naubug . Autre raison , la migration de plus en plus forte , notamment de familles entières , qui descendent chercher du travail à la ville , ne laissant sur les hauteurs que quelques vieillards invalides . 

A l’heure actuelle , le Dr ROMERO continue à monter à la mission tous les lundi .Assisté d’Edison , de Teresita , il consulte 2 lundis par mois à Guantul , 1 fois à San Vicente , et le dernier lundi , il assure une formation de géopolitique, économie, doctrine sociale de l’Eglise …. aux volontaires . Le nombre de patients est en moyenne de 30 par consultation , certains vieillards ne pouvant se déplacer pour être soignés . 

  • Les médicaments 

Depuis 1 an , les médicaments ne sont plus , hors exception , acheminés de France , mais achetés par le Dr ROMERO .  Sur production de factures , un premier achat à hauteur de 2000 $ a été réalisé en Octobre 2008 . Le stock ne serait pas aujourd’hui épuisé , mais il faudra vérifier rapidement les besoins à venir .  Le projet Spiruline ne semble pas avoir donné les résultats escomptés , l’expérience n’ayant peut être pas été menée avec «  suffisamment de conviction «  La luzerne , ayant déjà fait ses preuves , est en rupture de stock , et il serait intéressant de voir comment réalimenter la mission tout en évitant les surtaxes ou les détournements douaniers !!

  •  Les promoteurs de santé Depuis le départ de Manuel , malgré la présence d’Edison , il n’y a pas eu de véritable formation pour cette tâche .  Il y aura peut être rapidement une possibilité de formation de 2 ou 3 indiens , par un médecin français , qui iraient d’une part accompagner le Dr ROMERO dans ses consultations aux dispensaires , mais iraient aussi dans la semaine , suivre les malades les plus atteints ( soins , piqures , …) D’autre part , l’éventualité de faire appel à la fille de Ricardo ,jeune médecin indien , pour suivre les vieillards dans leurs montagnes , a été évoquée . 
  • Les vieillards isolés  Un constat alarmant sur l’état de misère et de santé de ces personnes isolées a fait réagir Laurette , de Toulouse , qui projette cette fin 2009 , une action auprès de cette population , action décrite plus loin . 

    La Formation 

Environ 40 à 50 élèves inscrits . Effectif en baisse malgré le transport scolaire qui ramène les élèves le soir sur les hauteurs . 2 raisons essentielles :   l’accentuation du phénomène migratoire, non seulement des hommes , mais de toute la famille , qui désertifie toujours plus ces sommets. La gratuité de l’enseignement dans les collèges , réguliers ou à distance .  Matières enseignées au Centre : maths, espagnol, anglais , informatique, culture générale , tissage, couture …     français( pour les volontaires)  

  • mardi et mercredi  : jours de formation   
  •  lundi                      : jour des volontaires 
  •  jeudi                     : 1 fois par mois , rencontre des catéchistes  
  • vendredi               :  marché à Riobamba  
  • samedi                 :  préparation des baptêmes, mariages , célébrations diverses   
  • dimanche              :  messe et secrétariat paroissial 

  •  Alimentation  Depuis quelques mois , suppression de la distribution de petit déjeuner , faute de moyens financiers  . A l’unanimité , demande a été faite de recommencer la distribution du petit déjeuner dès la rentrée 2009/2010 . Le complément de fonds , environ 150 $,  sera envoyé chaque mois. Pour le repas du midi , pas de changement .

  •  Pastorale  L’absence du père José se fait toujours sentir . Préparation aux mariages et baptêmes, tenue des registres , 1 messe par mois dans les communautés de Guantul et Naubug . Budget Une somme de 3200$ est envoyée chaque mois , qui permet de payer des indemnités aux volontaires  (2000 $) des indemnités au médecin ( 250 $) le transport scolaire.( 80$) l’alimentation ( 600 $) le gardiennage de nuit ( 100 $ ) divers frais : essence , entretien  ( 170 $ ) Actuellement , la trésorerie détenue est tout à fait correcte , et les dons réguliers des associations permettent d’en maintenir le niveau .

  • Un tableau est joint permettant de mieux appréhender le revenu versé aux volontaires et leurs tâches respectives . La parité Euro/dollar permet une conversion avantageuse depuis quelques années . Il faut cependant réfléchir rapidement à la possibilité de faire bénéficier les donateurs de reçus fiscaux , et aussi à la sécurisation des opérations financières tant en amont ,en France , qu’à Riobamba , avec les volontaires . En effet , tout repose actuellement sur la présence de Teresita et sa capacité à gérer ! 

….L’avenir           

  •  A. Les projets
  • 1/ Projets individuels                    Olga et son projet de production et distribution de la quinoa Olga vient d’obtenir son diplôme d’ingénieur agronome. Sa thèse portait sur l’utilisation de l’engrais organique – bovin, ovin et cochon d’inde – pour améliorer la culture de la quinoa.  Après expérimentation très significative (le rendement est triplé) sur ses petits terrains, Olga va développer un projet d’aide aux petits paysans des communautés de Flores, tant au niveau de la production avec engrais organique, que de la commercialisation. Si elle n’a pas les moyens matériels de démarrer le projet, on peut l’aider. On peut envisager un micro-crédit social.         
  •  

              Un véhicule pour Edison  Edison a le projet d’acheter un véhicule. Il pourra ainsi assurer le ramassage scolaire, et soulager le véhicule principal de la Mission, notamment en ce qui concerne le projets d’aide aux vieillards. Financement du véhicule:          

    •      Edison peut financer une partie de cet achat     
    •      préciser avec lui à quelle hauteur, ainsi que le bénéfice que le ramassage scolaire peut dégager pour lui.  
    •     Le groupe de Vienne a proposé de donner 2000 $.      

        On peut lui avancer le reste de la somme par un micro-crédit, en lui faisant une avance avec remboursement sur 3 à 4 ans (présiser avec lui combien il peut rembourser par mois).  Quand Edison aura chiffré son projet, on lui enverra les fonds. Un document officiel sera signé . 

  •  2/ Projets collectifs

  •  Les vieillards  Tous les deux mois, Teresita et les jeunes portent de la nourriture – riz, huile, sucre, avoine, thon, pâtes, petits gâteaux -, pour une valeur d’environ 10$ par personne à une vingtaine de personnes âgées totalement démunies. Laurette a accompagné Teresita lors de son précédent séjour. Bouleversée, elle a le projet de faire le portage aux vieillards d’une soupe qu’elle aura cuisinée. Les vieillards vivant très disséminés dans les montagnes, il n’est pas possible de centraliser la distribution de la soupe.  Elle part en novembre pour 1 mois et demi. Pendant ce temps, elle va enseigner à des femmes indiennes – une femme indienne sur chaque montagne – comment faire cette soupe. 
  • Dans un 1er temps, le projet de Laurette est auto-financé par ses fonds propres et une aide de 1000€ des Petits frères des pauvres : achat sur place de casseroles, bouteille de gaz, et des ingrédients pour faire la soupe. Un véhicule est nécessaire pour le portage aux vieillards. Dans un 2ème temps, il faut un financement pour assurer la continuité du projet: rémunération des femmes indiennes, achat de nourriture, portage avec un véhicule.          

         Tourisme solidaire  il s’agit d’offrir des lieux d’accueil et de rentrer en communion avec les indiens. Une grande route interocéanique qui passe par Flores est en construction. Cela facilitera les communications. Prévoir l’aménagement des bâtiments – eau chaude, électricité – à la Mission et à Naubug.        

           Connexion Internet à la Mission de Flores  chiffrer le coût de l’installation d’internet à la Mission. Contacter la Radiofonica de Riobamba pour savoir comment ils ont installé internet à Guantul.        

  • B. Les structures supports 

  • 1/ pour préparer l’avenir:  création en France d’une association fédératrice des différentes associations et initiatives qui soutiennent la Mission. Il existe actuellement 5 associations ainsi que des groupes informels d’amis de la Mission. Chaque association garde son nom et son identité. La création d’une association fédérant l’ensemble permettrait que l’argent actuellement sur le compte personnel de Teresita soit transféré sur le compte de cette fédération, garantissant ainsi la continuation de la Mission indienne de Flores.
  •  Possibilité de délivrer des reçus fiscaux. Une discussion s’engage sur le fait de reprendre l’association «  Enfants des Andes » en modifiant la composition de ses membres , et partiellement les statuts . La dénomination de l’association paraît à la plupart trop restrictive au vu de l’orientation de plus en plus forte de l’aide aux vieillards isolés , les enfants prenant de plus en plus d’autonomie en matière scolaire et professionnelle . Afin de permettre à chaque groupe de réfléchir , un délai est donné pour :  faire le choix de la création d’une nouvelle association ou non ,   proposer un nom à cette dernière ,  nommer un représentant de chaque association qui siègerait dans la nouvelle structure , cette dernière étant habilitée à délivrer des reçus fiscaux au sens du Code Général des Impôts .

2/ création à Flores d’une association des Volontaires, ASOCIACIÓN DE PRODUCCIÓN WAKCHAMANTA LLANKAK DE FLORES avec un compte bancaire pour les indemnités des Volontaires, et le financement des projets. L’autre compte: pour l’alimentation, la voiture, etc. 

Acte constitutif et enregistrement ( en fichier joint):

Etat des lieux et Projets dans Lettres pdf asociacindeproduccinwakchamantallankakdeflores.pdf

 

partageonslaventure |
LE VIEUX MOULIN MORZINE |
Les Fermes Musées du Pays H... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | La pompe publique de BAILEUX
| emdars
| aide-soutien-développement